Changement de câblages et réglages (arc à poulies)

dimanche 16 octobre 2011
par  _Jean-Eric_
popularité : 34%

#Introduction

Le changement de câbles/corde peut avoir plusieurs motivations. Personnellement j’en connais deux : la première concerne le renouvellement « naturel » au bout de 2 saisons sauf usage intensif, la seconde concerne un changement suite à une imperfection constatée. Il en existe s’en doute bien d’autres...
Dans mon cas après avoir renouveler mes câbles et ma corde, au bout de six mois j’ai opté pour des cordages pré-tendus de qualité permettant de s’affranchir des élastiques de visette (cf. Couper le cordon de la visette !). Depuis un mois et quelque centaines de flèches tirées, je n’ai pas eu à changer mes réglages et j’en suis parfaitement content. Je vous livre donc la façon dont j’ai procédé pas à pas.

[blue]Rq : cet article est couplé avec Effet de raccourcir/allonger les câbles ou la corde qui est utile une fois les câbles et la corde installés pour régler l’allonge et la synchro.
[/blue]

#Paramètres à connaître avant à la commande

Pour ce qui concerne les longueurs, soit on les trouve sur ses branches comme ci-dessous,

ou bien on visite le site web Hoyt Tune Charts pour trouver la planche correspondante à son modèle d’arc, branches selon l’année.

Les valeurs dans les colonnes string (corde) , control cable, buss cable (yoke) sont les longueurs en inches.
Il y a également le nombre de brins de chaque câble/corde à préciser : Pierre-Julien Deloche suggère d’utiliser 20 brins. A voir si ce choix est optimal à ma puissance de 45lbs, sinon c’est sans doute parfait à 60lbs. La fibre est de la 8125 de chez BCY avec un traitement spécial de Winner’Choice garantissant une parfaite étanchéité. Les cordages sont prétendus à 100lbs garantissant une longueur stable même avec un usage même intensif à raison de 1000 flèches/semaine.

#Commande des câbles/corde

Même si l’on peut directement commander sur le site de Winner’sChoice, j’ai choisi de passer par le biais de Bourgogne Archerie que je remercie au passage. Rien ne remplace le contact direct de professionnels pour lever des ambiguïtés. En particulier, pour la corde il est bon de la commander avec ¼ d’inch en plus pour avoir la possibilité de la torsader si besoin. (cf. ajustement de l’allonge et réglage de la visette).

#Installation

D’abord à la réception ( 15jrs après la commande s’il faut les approvisionner depuis les USA) on s’aperçoit que le conditionnement est parfait :

On remarque en particulier que les boucles des câbles/corde sont solidaires via l’usage de trombones, et la corde est munie d’un petit ruban coincé dans les brins. Cela va faciliter grandement l’installation.
Pour la première fois, l’aide d’un(e) archer est le/la bien venue (!) car on sait quand on commence mais on ne sait pas quand on termine quand on fait des erreurs de débutants.

##Préparatifs

Avant de commencer, il faut prendre les paramètres de l’arc et accessoires :

  • la distance axe-à-axe (A2A)
  • faire au feutre une marque sur les poulies permettant de repérer leur orientation par rapport aux branches.
  • repérer la position de son point d’encochage et de son D-loop (cf. repère par rapport au bas du trou du repose flèche)
  • repérer la position de la visette
  • mesurer la puissance de l’arc…

##La corde

Donc, on commence par la corde (sauf bien entendu si l’on veut ne changer un câble ou les deux…) et par enlever l’ancienne une fois l’arc mis sous presse comme ceci :

L’idée pour mettre la nouvelle corde c’est d’enlever le trombone tout en gardant l’orientation relative des boucles, qu’il faut garder lors de la pose dans les ergots des deux poulies. L’orientation haut-bas est simple grâce au petit ruban pour repérer la visette.

Si la nouvelle corde est plus courte, ce qui peut être normal si cela ne dépasse pas ¼ de pouce, au-delà surtout après 1 saison il y a une forte chance que l’ancienne corde avait un problème à la fabrication.
Donc, une fois posée la nouvelle corde, on se fait un D-loop provisoire pour vérifier l’allonge, et vérifier la position de la visette.
A noter pour le réglage de la corde : à position des vis de serrage des branches fixe, plus la corde est allongée plus la puissance de l’arc augmente, et inversement une corde plus courte entraine une puissance plus faible.

##Les câbles

J’ai également changé les 2 sans me préoccupé de l’ordre « yoke » puis « contrôle câble » ou vice-versa. Pour l’orientation, pas de problème pour le yoke puisque le Y est en haut ; pour le contrôle câble il y a une astuce : la partie basse est celle qui a la protection enroulée la plus longue.

Il se peut également que ces nouveaux câbles soient plus courts que les anciens. L’action sur leur longueur est inverse de celle de la corde à savoir : à serrage de banches fixe, des câbles plus courts augmentent la puissance de l’arc.
On fait bien attention au guide câble, à la position relative yoke/contrôle câble au niveau de leur croisement (cf. lequel est au-dessus ou au-dessous ?) et on le note pour s’en rappeler. Ensuite on procède comme pour la corde, en enlevant les trombones et en respectant l’orientation relative des boucles (haute et basse) quand on passe dans les poulies (délicat !).

# Synchro

Une fois la corde et les câbles en place, on se fait quelques flèches avec le D-loop provisoire. Vient ensuite l’ajustement de la synchro entre les deux poulies : à savoir qu’il faut qu’elles viennent en butée sur le fil à pleine allonge en même temps.
On peut déjà juger du problème par les marques que l’on fait au début sur les poulies. En général, après un changement de câblerie, on s’aperçoit que les poulies ont tournées, et il y a de fortes chances quelles ne l’ont pas fait avec la même amplitude…
Ce point peut être étudié soit en présence d’un autre archer et vous procéder à des bandages successifs, soit vous accrochez votre arc par le D-loop à un crocher solidement fixer.
Bon, on se dit tient la poulie du haut est en retard, que dois-je faire ? Là trois attitudes :

  1. on allonge un câble (2-3 tours max.) au hasard et on voit ce qu’il se passe, puis on rectifie en pensant que le procédé va converger vers la solution ;
  2. on fait des calculs savants pendant ½ heure, on procède au changement et on a 50% de chance qu’on se soit planté et on revient à la démarche précédente.

Pour établir la règle que je vais donner ci-après, j’ai procédé à une petite expérience avec un ancien arc, à l’aide d’une presse portative pratique pour des branches d’un seul tenant :

Au départ les poulies étaient synchro comme le montre la figure ci-dessous (poulie du haut à gauche, et du bas à droite).

Alors, si je torsade le Câble de Contrôle ou bien si jedétorsade la partie basse du Yoke (5trs dans les 2 cas pour exagérer l’effet) j’obtiens un retard de la poulie du haut comme on le voit sur la photo ci-dessous de la poulie du haut (la poulie du bas étant en butée).

Donc, je peux donner la règle suivante :
Si à l’issue d’un changement de câble, la poulie du haut est en retard alors on procède à une torsade du Yoke et/ou une détorsade du Câble de Contrôle.. Si c’est la poulie du bas qui est en retard on procède en sens inverse.

  1. Si on ne se souvient plus de cette règle, alors on peut faire l’exercice suivant, après avoir libéré le guide-câble. Sur la vidéo ci-dessous, on agit sur le Yoke en appuyant dessus, ce qui a pour effet de le « raccourcir », on constate que la poulie du bas tourne comme si on l’a retardée.

Donc raccourcir le Yoke fait retarder la poulie du bas ce qui est équivalent à avancer la poulie du haut
Dans la video suivante, on agit sur Câble de Contrôle, on constate que l’on retarde la poulie du haut.

Donc raccourcir le Câble de Contrôle fait retarder la poulie du haut ce qui est équivalent à avancer la poulie du bas.
On procède alors comme plus haut par torsade/détorsade de 1 à 2trs à la fois.
On vérifie ensuite avec l’opération avec le crochet. On a sans doute besoin de retoucher une ou deux fois. Attention, durant ces opérations qui nécessite l’usage de la presse : mettre l’arc toujours dans la même position (cf. poulie du haut à droite/gauche) on a vite fait sinon de ce tromper de câble à allonger/raccourcir…

#D-loop et Visette

Une fois les opérations précédentes effectuées et avant de placer la visette, il convient de placer correctement son D-loop (voir Orientation du D-loop (revisité 9 Juin 14)) :

  • primo le repérant par rapport au trou du repose-flèche via une équerre

  • secundo en ayant procédé à la réalisation du point d’encochage et du noc « haut » (les deux en fil) ;
  • en procédant à un serrage pas trop fort pour le moment afin de pouvoir l’orienter finement. Egalement à ce stade, on se garde un peut de fil en sus de part et d’autre des demies-clefs renversées.
    Ensuite, on se sert du ruban inséré dans la corde, pour repérer la position de la visette. Soit on se sert des mesures faites et préalablement archivées, soit de la position fixée lors de l’installation de la corde et du réglage de l’allonge.
    Maintenant, pour insérer la visette dans la corde, il y a trois manières que j’ai pu voir :
  1. soit on dispose d’une presse et donc la pose se fait une fois la corde détendue ;
  2. soit on fait appel à un collègue archer qui bande l’arc, car alors la tension de la corde est minimale et cela facilite l’écartement des brins ;
  3. soit enfin on utilise un instrument ingénieux (« bow string separator »)

que l’on glisse assez facilement entre les bruns de la corde et qui maintient en place d’une manière sure l’écartement nécessaire pour loger sa visette.
Les deux derniers procédés ont l’avantage de ne pas nécessité de matériel lourd et donc s’avèrent utiles en compétition si jamais la visette se fait la male (mais il y a une autre parade voir ci-dessous)…
La visette une fois en place, on vérifie en cible son placement. Il y a besoin à cette étape de pouvoir orienter le D-loop dans le sens d’orientation de la visette.

On le serre bien à l’aide la pince ad-hoc (ci-dessus) : typiquement je ne laisse juste la place de passer la pince dans une petite boucle puis j’écarte au maximum. Le D-loop une fois fait a une extension de 20mm, ce qui est bien en back-tension (cf. P.J Deloche).
Donc, l’ajustement visette/D-loop se fait en commun et en récapitulant cela donne le protocole suivant :

  1. la hauteur du D-loop est fixée par sa position par rapport au repose-flèche,
  2. la hauteur de la visette est fixée par sa position relative au D-loop,
  3. l’orientation de la visette est fixée par les torsades de la corde,
  4. enfin on fait en sorte que l’orientation du D-loop soit identique à celle de la visette et on le serre très fort. (il est certain que la qualité du tranche-fil y fait également car un tranche-fil mou est une source de rotation du D-loop…).
    Une fois le D-loop en place, bien serré, on peut procéder au brulage des bouts pour donner l’apparence suivante :

Pour les finitions, on procède à la réalisation des ligatures de part et d’autre de la visette. Par la suite, si on est satisfait de la position/orientation de la visette, on procède à une fixation de celle-ci en l’enroulant de quelques tours de fils et collage (attention à ne pas mettre de colle sur la corde).

#Epilogue

En principe c’est fini en 1 à 2 heures, la synchro pouvant nous rallonger la sauce.
Mais il y a des erreurs de débutants ! En particulier je vous livre une des miennes. Donc, tout était fini, et j’en étais à bruler mes bouts de fils des ligatures de visette. D’habitude je fais cela chez moi, la corde à l’horizontale. Or, la dernière fois, j’ai utilisé une de ces pinces qui permettent de mettre l’arc à la verticale, ce qui me paraissait très bien car j’avais les ligatures à portée de mes yeux sans me pencher. Le hic que je vous livre et que dans cette position, la flamme de votre briquet se trouve fatalement très près de votre corde !!!!. Même sans aller jusqu’à cramer la corde, il s’en suivra une détérioration du revêtement spécial de Winner ‘s Choice !
Donc, il a fallu faire une réparation en procédant à la réalisation d’un tranche-fil sur les deux faisceaux de part et d’autre de la visette et à les continuer sur la partie haute et basse…

Et là on dit un grand merci à la patience de Violette Saubion ! et on est quitte pour se recommander un belle corde… mais comme dit la fable : « on ne m’y reprendra plus » à approcher une flamme sans faire attention !


Commentaires

Sites favoris


38 sites référencés dans ce secteur