Quelques décocheurs "Back Tension" (mise à jour 18/10/14)

samedi 18 octobre 2014
par  _Jean-Eric_
popularité : 17%

En 2011, je m’étais converti au tir "Back Tension" invité à le faire par G. Gence et conforté dans ce choix par P.-J Deloche. Je les en remercie tous les deux pour les nombreux conseils et encouragements. Même si j’ai eu une belle tendinite au bras d’arc (voir Suivi d’une tendinopathie de mon épaule d’arc (fin 17 juin 12) et Bilan du traitement d’un tendinopathie d’épaule d’arc) je vais donner mon impression sur les quelques décocheurs que j’ai pu utiliser. Pour terminer cette introduction la seule recommandation que j’aurai concerne l’allonge. Veillez absolument à ne pas en sur allonge, et si vous étiez réglé en décocheur à index raccourcissait de 5mm votre allonge.

Tout en revisitant les réglages de mon arc (voir Réglage arc à poulies : le mot d’un pro. (Pierre-Julien Deloche), j’ai acquis successivement d’occasion [1] trois modèles de chez Carter Enterprise présentés ci-dessous 1ere photo de gauche à droite : le Colby Spike, le S-Only et enfin le Moons 2, 2nd phot le gauche a droite le Scott Black Hole 4 et le Moon 2 (version rouge)

Quelques décocheurs de chez Carter {PNG}
JPEG

Voici en quelques lignes mes impressions sur ces décocheurs.

  • Colby Spike : Il est à noter que le Colby peut se trouver également avec une tête similaire au Moons 2. Il est en général utilisé avec une boucle liée au crochet mais ce n’est pas comme cela que je l’ai utilisé. Le trou dans la poignée permet de faire passer un lacet qui peut être fixé à un bracelet comme pour un décocheur à index. Coté positif, il est clair que le réglage est hyper simple : l’inclinaison du crocher est ajustable très finement. Mais, le revers de la médaille est que le déclenchement se fait par un glissement du d-loop lors de la rotation du crochet. Hors cela se fait d’une manière assez violente et n’invite pas au relâchement nécessaire au tir BT.
  • S-Only : la tête assez grosse bascule au moment où la rotation de la poignée passe un cap. Ce cap est ajustable non seulement par le réglage de l’avancement de la pièce en forme de croissant de lune, et pas le changement de la dite pièce. Le déclenchement se fait en douceur favorisée également par une ergonomie améliorée. Je l’ai utilisé avec plaisir pour mettre en place le tir BT.
  • Moons 2 : troisième acquisition, mais rapidement j’en ai fait mon chouchou. Le crochet est plus petit et permet une bonne prise de la corde du d-loop, ce qui est peut-être une faiblesse du S-Only. Le tuning de la décoche s’effectue par orientation plus ou moins avancée des demie-lunes qui se fait assez facilement, le réglage demande un peu de soin malgré tout. Il y a par défaut un effet "clicker" que je me suis empressé de supprimer (voir Carter Moons 2) sur recommandation de P.-J. Deloche. Le relâchement de la main est facilité par l’ergonomie (on pourrait le rapprocher de la série des LongHorn de Scott Archery)
  • Scott Black Hole 4 : En fait comme on peut voir sur la photo il a le même encombrement que le Moons 2 mais c’est un 4 doigts. En fait j’avais un problème de placement du petit doigt. Avec la version 4 au moins il trouve sa place et en plus il participe au mouvement. La tête dispose du petit crochet qui permet comme pour le Moons 2 d’un accrochage propre du loop. En mode "cliker" ce dernier est trés doux et il est plus facile à régler que le Moons 2.
  • Arc Système : BT4 : C’est mon dernier déco BT. C’est le premier qui a été conçu avec l’aide de Pierre-Julien Deloche. Il y a plusieurs tailles et le Medium me convient bien (le large est vraiment pour des grosses pognes). La réglage de l’orientation se fait par vis à l’intérieur du corps du déco. Pour les versions 4 doigts un ergot orientable vient s’adapter en bout mais finalement j’ai abandonné l’usage du petit doigt. Différente grosseur de molette sont possibles mais l’ajustement de la position de celle-ci est minimaliste. La demi-lune a deux orientations possibles avec le fameux effet "clicker" ou sans. Le cocher se remet facilement bien que ce n’est pas automatique (cf. version aimantée) mais le geste d’appuyer avec le doigt devient un réflexe. A la longue le déco présente des bords un peu trop francs à mon gout qui provoque des compressions au niveau de l’index et l’encrage au niveau de la mâchoire peu être rugueux également.

Donc maintenant dans le temps le choix peut se porter sur un autre décocheur et également la morphologie de la main peut orienter vers telle ou telle variation. Alors bon tir !


[1L’occasion est bien adaptée car en général le matériel ne vieillit pas trop et pour trouver chaussure à son pieds il faut en essayer plusieurs...


Commentaires