Mal de dos : envisager de changer de décocheur et sa technique

samedi 23 novembre 2013
par  _Jean-Eric_
popularité : 17%

Introduction

Cela fait maintenant 7ans que je tire à l’arc et ayant eu des pathologies diverses et variées dont certaines sont relatées dans des articles de ce site, j’ai fait récemment un bilan et envisagé de changer de technique de décoche avec un nouveau type de décocheur.

[bleu clair]Ce qui suit n’est le fruit que de mon point de vue même s’il est étayé par des professionnels, il n’en reste pas moins que cet article n’aura pour but que d’éventuellement vous donner l’occasion de vous aussi faire un bilan détaillé de votre technique en rapport avec votre physique.[/bleu clair]

Mon carré des lombes

Après de nombreuses séances d’ostéopathie à la suite de lombalgies et autres problèmes de rotation de vertèbres ou de laxité de mes sacra-iliaques, il ressort que j’ai une asymétrie "congénitale" droite-gauche [1] des "carrés des lombes". Mon muscle gauche est bien plus fort que mon muscle droit.

La localisation de ce muscle est donnée dans la figure suivante
JPEG

Pour faire simple, ce muscle s’insère en haut au niveau de la 12eme cote, en bas sur l’arête de l’os iliaque et sur les cotés au niveau des 4 premières lombaires.

Or, les carrés des lombes ainsi que les muscles de la région lombaire sont innervés par tout un réseau de nerfs prenant naissance entre la 12eme dorsale (ou T12) et la première lombaire (L1) comme on peut le voir sur les figures ci-dessous.
GIF
JPEG

Torsion du buste : début des ennuis

Pourquoi donc le fait que mon carré des lombes gauche soit plus fort pose problème ? Ça n’a pas été toujours le cas et jusqu’à 2005 pas de soucis... Mais voilà un peu avant mon début de TAA j’ai eu des épisodes de lombalgies aigües avec une sacro-iliaque gauche ayant les ligaments distendus. Avec le TAA il y a un mécanisme que maintenant je comprends qui mène à des ennuis récurrents. Voilà ce dont il s’agit.

J’utilise (utilisais pour être précis mais je garde le présent de narration) un décocheur à index que je fais déclencher par fermeture des omoplates via l’action des rhomboïdes. Or dans cette action la ligne des épaules peut se trouver en rotation par rapport à la ligne du bassin. Il y a alors une torsion de la colonne vertébrale rendue possible grâce à la charnière T12-L1. Or si ces vertèbres coulissent bien l’une sur l’autre, elles reviennent dans leur état normal, mais sinon elles finissent par se crisper en rotation. Les nerfs de cette charnière peuvent être irrités. Ils lancent alors des messages de contraction aux …. carrés des lombes !!! C’est le début de la fin car mon asymétrie donne naissance à une traction sur l’articulation sacro-iliaque gauche plus importante que celle de droite, donc il y a bascule du bassin, et tension au niveau des lombaires L4-L5. Le lumbago guète, si ce n’est le blocage de T12-L1 avec douleur intercostale et contraction du diaphragme. Bref, c’est le début des ennuis et l’éloignement des pas de tir.

Remède

Donc, après validation par des ostéopathes, il est clair que la torsion de mon buste est à éviter à tout prix. Avec l’aide de notre Pierrot national, « The #1 », je vais changer de décocheur pour opter pour le tir en back-tension rotatif. Vous me direz : « il est fada ce type, il a mal au dos et il prend le déco le plus exigent sur le dos !!! ». Sauf que j’ai mentionné que Pierrot me conseille alors, alors… suivez ses recommandations sur la technique qui l’a hissé au sommet et vous comprendrez qu’en principe le buste ne tourne absolument pas !

J’utilise également le taping pour maintenir la charnière T12-L1 lors des compétitions.

A suivre…


[1Dont l’origine provient sans doute d’une déficience visuelle de mon oeil droit qui fait que je suis gaucher au TAA


Commentaires

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur