Inclinaison de l’arc

dimanche 15 novembre 2020
par  _Jean-Eric_
popularité : 5%

Introduction

Dans cet article court, j’aimerai adresser les conséquences d’une inclinaison de l’arc par rapport à la verticale. Il s’agit d’un arc à poulies avec scope et donc on peut se demander de l’utilité du niveau à bulle et du réglage entre ce niveau à bulle et l’axe vertical de l’arc.

Un peu de géométrie

En fait, il s’agit de se demander qu’est-ce qu’un mouvement de rotation de l’arc a pour conséquence sur le départ de la flèche.
La figure ci-dessous formalise l’inclinaison de l’arc (plan vert) par rapport à une situation "normale" où l’arc est dans le plan rose. L’axe Y est celui de la rotation, Z est l’axe vertical initial, et X le troisième axe perpendiculaire à Y et Z (cf. (X,Y,Z) forme un trièdre direct). Par rotation, X devient X’ et Z devient Z’.

Dans le cas d’un arc penché d’un angle $\alpha$, la flèche sort avec une vitesse $\vec{V}_0$ qui est décrite par un angle $\theta$ par rapport à l’axe de rotation $\vec{Y}$ :

$$ \vec{V}_0 = V_0 \left(\cos \theta \vec{Y} + \sin \theta \vec{Z}^{’}\right) $$


Or ce vecteur vitesse peut également être exprimé dans le repère du plan de l’arc s’il n’était pas penchè :

$$ \vec{V}_0 = V_0 \left(\sin \theta \sin \alpha \vec{X} + \cos \theta \vec{Y} + \sin \theta \cos \alpha \vec{Z}\right) $$

Et là on commence à comprendre qu’est ce qu’il se passe. En effet, dans l’effet de pencher l’arc est de faire apparaître une composante selon l’axe $\vec{X}$ :

$$ V_{0x} = V_0 \sin \theta \sin \alpha $$


Or cette composante vectorielle qui n’existe pas si l’axe est dans le plan rose de référence, va "pousser" la flèche latéralement.

Certain pourrait objecter que cette composante de nuisance n’existe pas indépendamment de l’inclinaison de l’arc si $\theta = 0$.Certes, mais en général, $\theta \neq 0$ à cause du vol balistique de la flèche pour atteindre son but (voir les nombreux articles sur ce sujet).

Conclusion

Donc, pencher l’arc introduit une déviation latérale de la flèche. Maintenant, pencher l’arc peut être voulu :

  • les arcs sans repose flèche par exemple, et alors il faut penser la nuisance venant d’une déviation par rapport à un plan non-vertical
  • pour un arc à poulie/arc classique, pencher l’arc peut servir à contre-carrer l’effet d’un vent latéral, c’est à jouer avec la contre-visée qui est un déplacement latéral de l’arc.

Il y a enfin une conséquence pour ceux qui font du parcours sur terrain accidenté en arc à poulies. Car alors pencher l’arc en avant ou arrière, si le viseur n’est pas régler pour opérer dans le même plan de l’arc, alors il y aura déviation de la bulle du scope qui indiquera une déviation "erronée" laquelle entraînera une correction de la part de l’archer par une rotation $\alpha$ de son arc qui induira une nuisance au latéral de la flèche. Idem en devers naturellement l’arc se tient perpendiculairement à la pente qui par définition n’est pas la verticale du lieu.

Donc

  • bien régler son viseur en accord avec le scope et l’arc
  • contrôler la verticalité de l’arc sauf dans des situations bien précises.
  • Cet article vient en écho de la vidéo de Pierre-Julien Deloche sur l’orientation de la stab. en situation qui vous démontre pourquoi et comment jouer sur l’orientation du latéral pour garder un arc en cohérence avec la position de la cible par rapport à la ligne d’épaules et la verticale du lieu.

Commentaires