Physiothérapie "taping"

samedi 8 septembre 2012
par  _Jean-Eric_
popularité : 10%

Introduction

Ayant eu un épisode de tendinites du bras d’arc (cf. Suivi d’une tendinopathie de mon épaule d’arc (fin 17 juin 12) et Bilan du traitement d’un tendinopathie d’épaule d’arc) traité essentiellement par du repos, des séances de mésothérapie et une reprise progressive de la pratique du tir avec un arc descendu à 33lbs, je me suis intéressé tout à fait par hasard à la technique de physiothérapie par bandes de tissus élastiques (taping ou k-tape).

De quoi s’agit-il ?

En effet, on connait les strappings avec des bandes adhésives qui sont posés pour immobiliser une articulation dont le cas d’école est l’entorse de la cheville. Dans le cas du taping au contraire, l’idée est de ne pas immobiliser l’articulation (par ex.) pour facilité l’échange des fluides sous la peau (sang/lymphe) afin de réduire le temps d’évacuation de l’oedème consécutif au traumatisme. D’une manière générale sa principale propriété est d’agir sur la douleur, ainsi que sur les tensions musculaires, mais il peut également améliorer la proprioception (sens de position des articulations). De plus, il peut également avoir un effet sur les muscles en stimulant ou inhibant ceux-ci selon l’application du taping faite par le physiothérapeute. (source : Centre de Médecine Sportive de Laval... au Québec :) ).

Historiquement, le taping est d’origine japonaise (1973, Dr. Kenzo Kase) et s’est diffusé il y a une trentaine d’année en Allemagne et maintenant on trouve des personnes formées un peu partout même en France ! Si vous étiez attentifs durant les JO de Londres beaucoup d’athlète en portaient car pour l’heure il n’est pas reconnu d’effet dopant.

Les bandes se présentent de la façon suivante :
JPEG
Ce sont des bandes adhésives de couleur sans rien d’autres (contrairement par exemple à l’emplâtre américain dont j’ai déjà parlé pour chauffer les muscles).

Alors comment ça marche ? Et bien le thérapeute va selon votre pathologie ou besoin au sens général, définir les muscles et points d’insertions en jeu, et appliquer les bandes avec plus ou moins d’élongation en position d’étirement (en général) afin qu’au repos ou en action votre peau plisse ou se détende. Par cette action de surface plus ou moins intense, les efforts vont diffuser dans les différentes couches de l’épiderme et "ouvrir" ou "fermer" les canaux lymphatiques/sanguins pour agir comme une pompe, et également agir sur les récepteurs neurosensoriels (organes tendineux de Golgi).

JPEG

Il est bien clair que la tension et la pose des bandes est fondamentale.
Donc, on ne va pas chez n’importe qui, et même si on prend la précaution d’aller par exemple chez un kinésithérapeute/osthéo qui connait parfaitement le physiologie, il faut que la personne est suivi la formation pour connaître la bonne tension de bande à pratiquer....

Toujours sur le site du Centre Sportif de Laval, on trouve résumé dans quel cadre l’usage du taping peut s’avérer un bon complément :

Le taping neuroproprioceptif devient donc un outil supplémentaire disponible et peut s’avérer être un bon complément à vos traitements de physiothérapie dans le but de :

  1. Diminuer la douleur ou un point douloureux
  2. Aider au relâchement musculaire
  3. Soutenir ou repositionner une articulation
  4. Faciliter la contraction musculaire
  5. Améliorer la proprioception
  6. Diminuer l’œdème
  7. Diminuer les hématomes.

Dans mon cas, n’ayant plus de point douloureux, ma thérapeute m’a posé des bandes dans plusieurs types de configuration pour contrôler l’action du biceps et du deltoïde et également pour soulager l’épaule.

Résumé

La physiothérapie par bandes, taping ou kinesiotaping ou... plein d’autres appellations, se diffuse en France comme complément à des techniques classiques de strapping. Il ne faut pas confondre les 2 techniques, le taping permet une action contrôlée certes mais libre de l’articulation, et/ou du muscle blessés. Son action sur l’épiderme par la tension des bandes agit en profondeur sur la circulation des fluides et les neuro-senseurs. La technique doit absolument être pratiquée par un thérapeute dûment diplômé mais également formé spécifiquement à cette technique.

Compléments

J’ai utilisé cette technique assez longtemps pour vous donner un retour (très positif) : Voir l’article Retour sur le taping.

Trouver un praticien

Voir ICI (nb. l’adresse date du 4 Juillet 14)


Commentaires

Logo de FlyTbird
Physiothérapie "taping"
vendredi 4 juillet 2014 à 09h58 - par  FlyTbird

Bonjour,
Pour info ; le lien "trouvez votre praticien" ne fonctionne pas.
Cordialement.

Logo de FlyTbird
vendredi 4 juillet 2014 à 10h13 - par  _Jean-Eric_

Oups le lien a changé :
Le nouveau
D’ailleurs le champ "téléphone" est en fait un menu déroulant avec des options comme la ville ou code postal...
Merci pour l’info

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur