Changement de branches (Hoyt Vantage Elite Plus)

dimanche 24 juin 2012
par  _Jean-Eric_
popularité : 20%

Introduction

Dans les articles Flex du Vantage Elite Plus (2011) et Calcul du Flex (VE+ 2011), j’expose la relation qu’il y a entre le Flex des branches et la puissance maximale (pic) dans le cas du Vantage Elite Plus. Initialement, mon VE+ avait une puissance max de 55lbs et donc une plage de fonctionnement de 45 à 55lbs avec disons un optimum de performance à 52lbs (à 1/3 de la plage par rapport à la puissance max.). Suite à mon problème de tendinite (cf. Bilan du traitement d’un tendinopathie d’épaule d’arc), je voulais réduire de 5lbs la puissance max. et donc avoir un optimum vers 47lbs, tout en pouvant démarrer à 40lbs.

Donc, il fallait que je passe d’un flex non standard de 70 (même que chez Hoyt USA on n’a pas su me donner) à un flex de 64. La chance a voulu que j’ai pu les obtenir d’ocassion. Les voici en état impeccable
JPEG
Il est clair que rien ne les distingue d’autres branches XT2000. En fait le flex est inscrit sur la petite tranche des branches généralement caché par le pocket (voir plus bas ce qu’est ce truc). Voici par ex. pour mes branches d’origine :
JPEG

Préparatif

Comme on va changer les branches, il faut au moins faire les mêmes préparatifs que dans le cas de changement de câbles (il se trouve que je vais les changer aussi mais de toute façon dès qu’on les enlève c’est comme si on en mettait d’autres...). Pour cela relire Changement de câblages et réglages (arc à poulies) en particulier la section 4.1.

Ensuite, coté matériel, comme on va démonter les cam, il paraît intéressant de se procurer de la graisse silicone et un dégrippant (moi j’ai utilisé une bombe). Le dégrippant s’avère très utile pour débloquer les vis des branches et également pour sortir les branches des pockets. Comme on va enlever les cam, il va falloir déclipser les axes, à savoir enlever les e-clips qui retiennent l’axe comme sur la photo ci-dessous
JPEG
Pour se faire on se procure un petit tournevis et un sac plastique pour faire comme je l’ai décrit dans l’article Carter Moons 2. Il existe des pinces spéciales mais bon on n’a pas forcément tout le matériel qu’il faudrait sous la main et donc il faut bien se débrouiller...

Phase de démontage de l’arc et extraction des branches

  • Bien entendu on commence par mettre en place son arc sur une presse (non bricolée) comme par exemple :
    JPEG
  • On note tous les passages de câbles et orientations des cams. L’usage d’un appareil photo est très utile. Cela servira au moment du remontage, et attention à mettre l’arc sur la presse toujours dans le même sens (ex. le haut à gauche) car il serait bête d’avoir remonter son arc tout à l’envers... (enfin peut-être que ça améliore le groupement : qui veut essayer ?)
  • On enlève corde et câble que l’on prend soin d’assembler les bouts avec des trombones pour garder intact le nombre de torsades lors des manipulations. C’est ce qu’emploie WC par exemple.
    Une fois cela fait, les branches sont laissées à leur flexion naturelle et on peut se trouver bête car l’arc ne peut être enlevé de la presse même si celle-ci est en position la plus basse !!!
    JPEG
    Il faut relaxer les bras qui appuient sur les branches, alors la pression est libérée (sur une petite extension des branches appuyant sur le caoutchou de la presse donc pas de dommage...), et on peut sortir l’arc.
  • On peut desserrer les branches complètement jusqu’à enlever les vis . On en profite pour les nettoyer et les graisser pour le remontage.
  • On peut maintenant à l’aide du dégrippant enlever délicatement les branches des (fameux) pockets :
    JPEG
    A ce moment là poignée est nue ! comme celle d’un classique...
    JPEG
    Sur la photo (ci-dessus) j’ai volontairement relevé les pockets et j’ai graissé l’intérieur des parties en contact des branches ainsi que les fixations mobiles.

Démontage/remontage des Cams

  • Maintenant, on procède au démontage des Cams. Je conseille de faire cela sur une table bien assis, au calme, muni du sac plastique pour mettre la Cam à l’intérieur et du petit tournevis pour enlevé 1 des e-clips (UN SEUL SUFFIT !). Je conseille également de prendre des photos, ou alors de mettre toutes les petites pièces dans un ordre qui facilitera le remontage !

Voici par exemple des photos lors du démontage des 2 cams (du haut en bas et de la gauche vers la droite). Les 5 premières concerne la Cam du haut et la dernière la Cam du bas (photo bas à droite).
JPEG
Incidemment on s’aperçoit que la Cam du haut à deux entretoises identiques alors que ce n’est pas le cas pour la Cam du bas, sans doute quelque chose à méditer.

Le remontage des Cams est très simple. On nettoie les axes, on les graisse et ensuite on remet les diverses pièces une à une en respectant l’ordre. C’est là où la prise de photos aide, mais en étant méthodique, sans être dérangé, on y arrive également sans problème. La pose du e-clip se fait dans la poche plastique avec l’aide soit du tournevis soit d’une petite pince une fois l’e-clip bien engagé.

Remontage des branches

Avant de passer à cette étape, on vérifie que l’on a bien remonter les Cams dans le bon sens pour chaque paire de branches. Ensuite, on fait attention à l’orientation des branches (les autocollants aident) et à la position (Cam du Haut en Haut !) Si on a un doute sur la position de la Cam, il y a des inscriptions gravées en principe qui sont sans ambiguïté (TL : top left ; et BL : bottom left ; le left car c’est un arc de gaucher...).

Une fois les branches mises, en étant assuré qu’elles sont bien positionnées au fond des pockets, on vérifie une dernière fois que les modules noirs sont bien du bon coté. On procède alors à la mise en place des vis de serrage des branches que l’on aura bien graissées.

Pour la suite, c’est comme un remontage de câbles/corde...

Conclusion

A la suite de ces opérations, je peux sincèrement dire que changer des branches n’a rien de sorcier et est à la portée de personnes soigneuses ayant déjà franchie le pas de changer elle-même les câbles/cordes de leur arc. Il faut une bonne presse adaptée à son arc, c’est l’essentiel, et un peu de matériel de bricolage que l’on trouve dans tout magasin généraliste.

Donc à vos arcs ! et laissez moi vos commentaires.


Commentaires